Une discipline en pleine mutation.


La photo traverse une période de mutation depuis l'apparition de la photo numérique. C'est une avancée technologique majeure. Elle a libéré les photographes de manipulations fastidieuses des laboratoires argentiques. Mais elle a dans le même temps, confronté le photographe à de nouveaux paramètres.

La chute du prix du matériel photographique et la mise en place des modes intelligents de prise de vue, accroît considérablement la présence de l'image photographique dans notre vie.

Cette production fait exploser les compteurs. On estime à +/- deux milliards de photos partagées sur la toile par jour. Elle s'exprime aussi bien dans le Selfy de localisation, dans la photo d'amateur plus que confirmés. Et quand je parle d'amateurs. C'est bien dans le sens de la recherche d'esthétique et de gout photographique. Un amateur est un amoureux par définition. Un professionnel de la photo n'a que la capacité de pouvoir facturer ses prestations et ses ventes. Ça ne fait pas de lui un photographe plus attentif à l'édition que certains amateurs des plus avertis. Ils sont à arme égale. Ils connaissent les techniques les plus évoluées. Ils savent traiter les informations numériques.

On peut recenser à l'heure actuelle des sites prestigieux du partage photographique. Je parle ici de 1x.com, 500px, Viewbug, Instragram et d’autres incontournables du même style. De quoi pouvoir donner des espaces d'expressions à tous les photographes passionnés.

Cette évolution a donc une conséquence directe et qui entraîne la mutation de l'approche photographique. En effet comment atteindre un spectateur quand tout a déjà été fait. Quand tous les sujets exceptionnels ont déjà été aborder par de prestigieux magazine. Je pense ici à National géographique, Vogue, Live Et je ne parle pas non plus de revues tel que Photo.fr, Phototech, etc. …

J'en viens au propos principal. On parle de plus en plus de photo narrative. Mais c'est un concept bien flou pour la majorité. Et quelque part qui s'accompagne directement du mot créativité.

Pour la majorité des photographes, c'est une source de questionnement. L’essence de la photographie est d'arrêter un moment dans l'histoire. Et cette action est la représentation directe d'une narration. Mais voilà, la photo narrative tel qu'on la présente de nos jours est une approche organisée par le photographe qui va à l'encontre même de la notion de la photo dite descriptive.

La description d'un moment fait entrer le positionnement du photographe en un spectateur. Il a pour mission de capturer une représentation la plus neutre possible. Elle induit que le photographe n'essayera pas de transformer la réalité par des choix personnels. C'est une notion qui s'articule sur les règles du photojournalisme. Ces règles qui demandent de laisser le cliché en état de la prise de vue. Cette règle qui est à l'origine de l'argument phare des puristes qui vous diront. Une bonne photo est une photo qui est faite dans le boitier. C'est une vérité, le cliché doit être soigné et composé dès la prise de vue. Ce sont cependant des principes d'un temps ou la presse avait pour responsabilité de transmettre des vérités.

Il ne faut pas se tromper. Le meilleur Photojournaliste du monde a des envies d'esthétisme comme tout le monde. Il essayera un moment ou l'autre de peaufiner ses prises de vue lors de l'édition. Il suffit de voir la déferlante de critiques qui se sont dernièrement abattues sur le travail de Steve McCurry. Et oui, une intervention Photoshop sur une œuvre a été repérée dans un cliché. On s'est intéressé de prêt à l'entièreté de son œuvre. Mais restons sérieux un instant. La passion et l'implication de ce maître de la photographie est peu commune. Il a bouleversé le monde avec son portrait de l'Afghane aux yeux vert. L'actualité nous apprend que son exposition déchaîne toujours des passions lors de son tour du monde.

Cet artiste a été le lien direct entre la vie et la mort de l'argentique. Il fut la personne qui utilisa le dernier Kodachrome. Ce moment est immortalisé dans un documentaire chargé d'émotions. C'est un trait d'union entre le passé et les nouvelles capacités qui nous attendent.


Le traitement numérique apporte des nouvelles visions, un outil de narration aussi déstabilisant qu'efficace pour transformer le monde. Elle ouvre à de nouvelles réalités. La photographie actuelle se marie à la discipline voisine qu'est l'infographie. Et, les avancées technologiques apportent de nouvelles pistes aux artistes.

Je vais donc ici vous présenter quelques vidéos de présentation d'artistes. Je vais régulièrement visiter leur travail. Il est intéressant de pourvoir explorer de nouvelles visions. Et ces artistes partagent volontiers les coulisses de leurs réalisations.

Benjamin Von Wrong.

Il est l'ambassadeur d'une nouvelle race de créatifs. C'est un photographe autodidacte ouvert à toutes les formes. C'est un photographe qui se qualifie d'épique. Il fédère des créatifs de tout horizon dans l'élaboration de ses projets. Sa production est très souvent accompagnée de l'imagerie vidéo. Il s'est appuyé sur les réseaux sociaux pour mettre en lumière ses projets. Il y trouve les aides nécessaires.


Isshogai

Il est un autodidacte, un perfectionniste. Et pourtant il évolue dans un monde professionnel où l'on ne jure plus que par les diplômes et où le moindre écart d'un cursus scolaire vous vaut d'être méprisé par le Système. Il prouve qu'on peut venir par le travail se positionner parmi les meilleurs photographes de Mode contemporains.


Félix Hernadez Dreamphotography

« La créativité, vous la trouvez en gardant votre âme d'enfant. »

Il est un photographe mexicain né en 1973. Il n'a jamais vraiment cessé de jouer. Il crée des compositions extrêmement travaillées à partir de petites maquettes qu'il réalise. Il allie talent et précision, l'artiste met en scène des objets en utilisant des artifices qui ne sont que farine, sucre glace et fumée de cigarette. Il nous plonge ainsi dans son imaginaire.


Cet article a pour fonction d'ouvrir des portes vers la nouveauté, la narration tel qu'elle est approchée par des artistes. Ils se sont fait repérer par le caractère exceptionnel qui accompagne leurs visuels. L'air du numérique va encore apporter pas mal de débat autour de la perception de la photo. Une chose est pourtant certaine. La photo doit être un plaisir que l'on fait partager. L'important c'est de pouvoir figer des morceaux de son âme sur le papier ou les écrans.

Je reviens avec d'autres article sur le sujet.


​​

​​

#créativité #narration #descriptive