Les focales et le point de vue



J'ai abordé les bases de la perspective pour le portrait. Je vous propose de synthétiser cette notion de perspective. Pour faire simple, c'est l'art de retranscrire sur un support en deux dimensions l'univers tridimensionnel. C'est le boulot du photographe d'obtenir la représentation de notre réalité.

Un détour historique.


C'est un architecte, ingénieur florentin qui a fait la démonstration de la perspective linéaire ou artificielle en utilisant un procédé optique à l'aide d'une planche percée et d'un miroir. Il réalisa d'abord un dessin du baptistaire de Florence selon une perspective rigoureuse. Il obtiendra une superposition parfaite du dessin sur l'image du baptistaire dans le miroir.

C'est le point de départ pour les travaux de recherche scientifique de l'architecte Léon Battista Alberti. Il va en détailler l'aspect scientifique dans un traité « Della Pittura ». Il y explique que l'œil constitue le point de vue à partir duquel s'installe la ligne d'horizon.


Et dans toute forme de perspective, la ligne d'horizon constitue l'élément clé. Elle correspond à la hauteur de votre œil, quand vous regardez droit devant vous. De fait, plus vous êtes grand, plus elle est élevée. Parallèlement, si vous vous couchez à terre, la ligne d'horizon se situe alors au ras du sol. Indépendamment de sa position, elle contient tous les points de fuite résultant des lignes de fuites horizontales de chaque face du sujet observé. Ainsi, pour un point de vue donné, il existe donc un point de fuite par face visible du sujet.

La perspective va donc entrer dans le monde de l'art et occupé une place de choix pour la représentation de l'homme et de son environnement.

Perspective douce et perspective forte.

Une perspective douce

Un portrait bénéficiant d'une perspective douce en photographie. C'est une capture dont la distance entre l'appareil photo et le sujet supérieur ou égale à trois mètres. C'est par ce recul que l'on peut créer une image flatteuse du sujet. C'est valable pour toutes les focales. Qu'il soit cadré serré (longue focale), ou très large (grand-angle) pour inclure le milieu environnant. Cela est produit par la présence de lignes de fuite peu prononcées. Les différents plans de la scène paraissent visuellement plus proches les uns des autres sur l'image. C'est la compression des perspectives qui en est la cause. On crée en se reculant de la personne un aplanissement du sujet qui, bien exploité, suggère l'idée de douceur. C'est un des principes de la photographie de portrait.

Une perspective forte

On peut obtenir de fortes lignes de fuite avec de courte distance de travail. Elles vont se traduire par une exagération appuyée des lignes de fuite. Ce type d'approche aide à marquer le premier plan de l'image au détriment des autres qui la constituent. L'arrière-plan va lui être minimisé. Cette approche peut s'avérer très utile en portrait environnemental (photographie urbaine, cérémonie ou autres). L'utilisation intelligente du grand-angle aboutit le plus souvent à des compositions extrêmement dynamiques. Avec un savant mariage du premier plan et le positionnement d'éléments qui se composent dans le cadre. Vous invitez à la construction narrative. La relation entre le sujet et son environnement apporte une immersion à votre spectateur. Toutefois, elle exige une certaine maîtrise de la focale pour donner des résultats optimaux. Par ailleurs, elle me semble peu appropriée quand vous recherchez un portrait classique voir académique. En effet, à très courte distance de travail, le résultat peut devenir caricatural.

Il reste à parler brièvement de la plongée et contre-plongée. Elles ont également une incidence sur le ressenti du lecteur de l'image. Ainsi, la plongée tend à écraser. Il va créer un sentiment de dominance à la personne. C'est pour cette raison qu'on insiste pour prendre les photos d'enfant en se plaçant à leurs hauteurs.

La contre-plongée contribue à donner de la prestance, en le montrant plus grand qu'il ne l'est en réalité. Attention cependant dans le cadre d'un portrait de ne pas être trop près afin de ne pas donner trop d'importance au menton.

Vous pouvez et même vous devez essayer la plongée et la contre-plongée lors d'un shooting. Cela fait partie du travail de l'image. Mais je vous dis avec prudence et de les employer avec parcimonie. En effet, il n'est pas rare de créer des images très peu flatteuse du sujet. Utilisez des effets sans en abuser, cela permet de maintenir une certaine diversité dans vos photos.


Alors, à ceci ajoutons des notions de point de vue et des focales à privilégier suivant le plan choisit.

Voici un tableau qui vous donnera une idée précise des focales qu'il faut privilégiées suivants les plans ainsi que la profondeur de champ réel que vous allez obtenir dans l'application de cette norme de prise de vue en portrait. Ce tableau est prévu pour le format full Fram.


A adapté pour les APSC avec cependant quelques nuances. Car en matière d'équivalence, on ne tient pas la valeur du cercle de confusion due à la taille des photosites.

Donc, je vous conseille de prendre en référence la profondeur de champ qui accompagne le ratio réel couple boitier et optique. Il va donc falloir varier ou la distance sujet boitier pour un Apsc si on applique le ratio sur un couple objectif full Fram vers APSC.

Maintenant si vous changez la focal pour avoir une équivalence tenant compte de votre facteur de grandissement de +/- 1.5 pour faire simple. Vous allez bénéficier du caractère optique de l'objectif correspondant à l'angle de vue.

Mais la chose la plus importante à retenir, c'est que le full Frame aura toujours une profondeur de champ plus courte qu'un APSC.

Il va en découler quelques règles.

Qu'est-ce que le cercle de confusion ?

Le cercle de confusion représente le diamètre minimum du flou, au niveau du capteur, pour qu'il soit visible à l'œil nu. A partir de cette valeur les détails semblent mélangés, ils sont confus.

1.A distance identique et à focale identique. La profondeur de champ est en faveur du Full Frame. Cela vient essentiellement du cercle de confusion. Le full Frame va donc bénéficier d’un léger avant à chacune des ouvertures.


Comparatif calculateur de profondeur de champ.


2. Si vous devez pour une raison ou l’autre obtenir un rendu similaire pour vos images entre un full frame et un apsc, vous allez appliquer une compensation du facteur de crop mais également une compensation de l’ordre d’un diaphragme pour vous approcher d’un même rendu visuel. Vous ouvrez dans le cas d’une adaptation de la distance sujet boitier. Et vous ouvrez également dans le cas d’une adaptation de la focale. Cela demandera une adaptation de l'éclairage en photo de studio. Pour la lumière naturelle, on appliquera le loi de la réciprocité.

Comparatif calculateur de profondeur de champ ( distance sujet plan film)


Comparatif calculateur de profondeur de champ ( adaptation de la focale )



#portrait #créativité