Lightroom, l'histoire d'une mutation



A la sortie de la mise à jour d'adobe, avant le Max 2017, j'ai arrêté toutes mes activités pour rassembler les données nécessaires à la mise en place d'une amélioration de ma formation sur Lightroom. Après une petite absence au niveau des articles, voici le premier d'une série dédié à la modification du mythique Lightroom.

Un peu d'histoire.

Le projet Nimbus.

Lors de la conférence Max 2016, L'éditeur adobe a annoncé qu'il travaillait à une nouvelle version de Lightroom. D'après Techcrunch (un site américain spécialisé dans l'information des nouvelles technologies), il nous avait été expliqué que le projet Nimbus était une déclinaison de Lightroom pour le Cloud. L'idée était de déporter vers le cloud la partie de traitement logiciel des exécutions de tâches. Comme pour l'application Pc, les retouches seraient non destructives et complètement synchronisées avec les bibliothèques Lightroom.

La volonté d'adobe à l'époque était belle et bien de faire collaborer Nimbus avec les applications pc Lightroom bien connue depuis ces dix dernières années. Il était question de donner au plus grand public des applications qui sont finalement dédiées tant aux photographes du réseau professionnel qu'aux photographes qui utilisent uniquement leurs mobiles pour une expression photographique.

De grosses modifications étaient donc à venir, avec un projet ambitieux capable d'offrir aux utilisateurs de Licence Lightroom, un outil simple, intuitif, réactif dans lequel devrait apparaitre des nouvelles fonctions de gestions de bibliothèques. Il parlait de recherche de langage naturel et d'intelligence artificielle au service de la gestion de vos données.


Nimbus était donc repéré comme étant la mise en place d'un outil révolutionnaire, un outil puissant. Comme ce fût le cas à l'arrivée de Lightroom sur le marché en 2007. La charge de travail annoncée était conséquente. Mais adobe avait prévu sa sortie fin 2017.

Qu'en est-il vraiment ?

Et, bien oui, c'est chose faite, depuis mi-octobre. Il est possible pour une grande majorité des abonnés de découvrir deux versions de lightroom. Je dis une grande majorité, car certaines technologies vieillissantes n'acceptent pas l'installation de la toute nouvelle appli PC Lightroom CC qui est une application du lightroom mobile disponible maintenant pour les stations Mac et Pc.


crédit. www. adobe.com

En effet, il existait déjà deux versions de Lightroom et une appli mobile.

Un petit résumé de la situation s'impose pour s'y retrouver. Nous avions à notre disposition pour nos stations de travail Lightroom 6 et Lightroom CC jusqu'à mi-octobre 2017. Lightroom 6 était disponible en Licence dite perpétuelle. C'est une Licence communément appelée boîte. J'achète mon programme. J'en suis propriétaire. Je travaille comme bon me semble. La version CC était, elle disponible par un système d'abonnement mensuel ou annuel. C'est une application disponible dans l’offre adobe Photographe ou dans l’offre complète suite créative. La version abonnement offrait déjà la possibilité de synchronisation des collections vers les smarts phones et tablettes via Lightroom mobile.

Qu'en est-il aujourd'hui !

Lightroom 6, la Licence perpétuelle, c'est la dernière version de ce type. Il ne serait plus possible de l'acheter en version boîte à partir de fin d'année 2017. C'est un des points noirs des changements. En effet, pas mal d'utilisateurs frileux des abonnements via le net sont refroidit par cette nouvelle. Et, ils vont s'intéresser inévitablement à la concurrence.

Lightroom 6 est donc le dernier des Mohicans.

Il sera bien la dernière version de Licence perpétuelle. Son avenir commercial sera régulé par la firme. Il n'est plus à ce jour dans le projet de l'éditeur de conduire à une version 7. La dernière mise à jour proposée, une fois installée, sera l'arrêt pur et simple de l'évolution de la version 6. Elle est disponible depuis le 26 octobre. Elle reprendra la compatibilité des NEF du Nikon D850 pour l'exemple.

Pourquoi un tel pari de la part d'adobe ?

Personnellement, je vois arriver sur le marché des propositions de stations mobiles pour le travail de l'imagerie numérique. Des surfaces tactiles offrant les fonctionnalités des écrans tablettes telles que les Cintiq de Wacom. Et ce pour une occupation de place entre les 15 pouces et les 17 pouces. Ces technologies embarquent pour certaines propositions des SSD de 500go et tous les atouts d'une station de travail fixe en mobile. C'est probablement cette raison qui motive adobe de miser sur une solution Cloud performante.

Mais revenons aux faits. Actuellement adobe propose deux versions de Lightroom dans son abonnement FORMULE CREATIVE CLOUD POUR PHOTOGRAPHE. Vous y trouverez le Lightroom Classic CC, le Lightroom CC et 20 Go d'espace Cloud à votre disposition pour la formule de base disponible. Vous trouverez tous les renseignements des conditions sur le site adobe. Je ne suis pas là pour faire de la pub. Ni vendre les abonnements. Mais bien pour informer des changements et vous donner un ressenti personnel.

Il est prévu par l'éditeur la possibilité de s'abonner pour un stockage allant des 20 Go gratuit de la formule photographe à dix Tera d'espace Cloud.


crédit. www. adobe.com

Voici maintenant, pourquoi cette proposition fait couler beaucoup d'encre.

Lightroom Classic CC (l'évolution de Lightroom 6 et Lightroom CC) est une amélioration tout en douceur de l'application des stations de travail sous MAC OS et sous Windows. Il serait en fait un lightroom 7 si les numéros de versions étaient maintenus. C'est une application qui quitte l'appellation CC. Il n'est plus intégré dans la volonté du Cloud à proprement parler. Mais, c'est une entité propre qui collabore et communique avec le package Cloud. C'est ce point qui fait peur aux photographes professionnels qui se posent la question sur les intentions d'adobe de garder une version de travail prévue pour le traitement des photos en local. Il est quand même important de se poser la question. Le flux de transfert vers un stockage sur server. C'est très bien pour une sauvegarde du travail. Mais, c'est gourmand en temps de transfert. Pour gérer des projets de grande envergure, cela pourrait être problématique.

Cela dit, je ne vois pas une société comme adobe se faire quitte de milliers d'abonnés. Je pense que la mouture Classic CC a encore de belles années à venir.

Dans le paysage maintenant, Lightroom CC sur le corps du Nimbus.

La concrétisation de Nimbus donne naissance à Lightroom CC. La version Cloud de Lightroom qui est le petit frère de Classic CC est maintenant disponible pour les plateformes MAC OS et Windows. Il est à ses débuts et demande déjà d'être amélioré. Cela dit, il est à parier que d'ici à fin 2018 qu'il aura tout de son grand frère. C'est une version 100% Cloud. Les importations dans Lightroom CC permet de sauvegarder vos RAW sur les servers Adobe. Comme déjà énoncé plus haut. Il permet des extensions de stockage jusqu'10 Tera. Il prendra en charge Raw, Dng, Tiff, Psd, Jpg et vidéo. Il est également possible de forcer un stockage en local.

Avenir, un tour d'horizon des performances